Le web : une démarche RSE

La RSE est définie par le gouvernement français de la façon suivante : « Responsabilité d’une organisation vis-­à-­vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique qui contribue au développement durable y compris à la santé et au bien-­être de la société, prend en compte les attentes des parties prenantes, respecte les lois en vigueur et est compatible avec les normes internationales, est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations ».

Le marketing digital et la communication via un site internet rentrent entièrement dans une démarche RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale), et plus particulièrement dans une démarche environnementale, qui est aussi économique.
La seule consommation énergétique du digital est l’électricité, donc non polluante, et plus propre pour la nature. On remarque le besoin des entreprises de ne plus distribuer de prospectus dans les boîtes aux lettres, mais de se concentrer sur de la communication digitale, sur internet, la télévision et la radio, à l’instar du mouvement mis en place par Leclerc : Zéro prospectus. Le leader de la Grande Distribution propose désormais au consommateur de recevoir les prospectus par email ou sur l’application mobile Leclerc. »
De plus, un site internet peut être un support pour communiquer les informations RSE de l’entreprise, et apporter un facteur clé de succès ou un axe de différenciation par rapport aux concurrents. Les clients sont de plus en plus soucieux de l’engagement sociétal des entreprises.
Pour aller plus loin, je dirai même que le marketing digital et plus particulièrement le web a permis aux démarches RSE de se développer, via des outils collaboratifs de type covoiturage, optimisation des flux de transports, etc. …